Vos solutions globales en automatisme et gestion d'énergie

04
janvier
2017

Nous sommes devenus une PME bienveillante

"Le bureau d'étude Automatique & Industrie est lauréat du Prix de l'Entreprise Bienveillante (PME Bougeons-nous/RMC). Pascal Mioche son dirigeant depuis 2006 a implanté des méthodes moins traditionnelles.

J'ai entamé une démarche de bienveillance au travail car ça a toujours été ma façon de penser...C'est même l'une des raisons pour lesquelles j'avais quitté mon précédent poste, afin d'avoir la possibilité d'animer les équipe comme je le souhaitais, avec cette idée que lorsqu'on est bien, on travaille mieux. Pour pouvoir se mettre en danger et tenter d'innover, il ne faut pas avoir peur. Dès les deux premiers mois qui ont suivi mon arrivée en 2006, j'ai voulu mettre en place ces principes au sein de l'entreprise, en donnant la priorité au travail d'équipe, à la transparence, à la confiance...Au départ, cela peut être pris uniquement pour des mots: il faut les faire vivre. J'ai d'abord commencé par porter ce projet avec l'idée que les gens l'incarnent ensuite au quotidien.

Apprendre à lâcher prise
Conséquence ? Nous avons évolué vers une entreprise collaborative et inversé la pyramide, en passant d'une structure où les ordres sont diffusés de haut en bas à une structure où les gens ont un maximum de pouvoir d'initiative. C'est seulement quand ils ne peuvent pas prendre eux-mêmes une décision qu'elle descend à l'étage en-dessous, au patron qui est en bas de la pyramide. [...]

Se placer à l'extérieur du cadre
On a tendance à penser qu'une entreprise collaborative est plus désorganisée : c'est tout le contraire. Nos fiches de poste reflètent ce que l'on attend au minimum des salariés. L'important, c'est tout ce qui est à l'extérieur du cadre, de sortir du périmètre de confiance pour aller vers l'innovation tout en ayant un environnement sécuritaire car on travaille en équipe. Nous avons pour cela mis en place un système collaboratif. Dès qu'un salarié a un problème il envoie un message à tous les collaborateurs de l'entreprise, et reçoit des réponses dans le quart d'heure qui suit. Un référent s'occupe de l'entretien individuel, mais tout le reste de l'année, les collaborateurs travaillent en mode projet, avec différentes personnes. [...]"

Marie Lyan,

Le Journal des Entreprise Isère et 2 Savoie_Janvier 2017

15
décembre
2016

Automatique & Industrie acquiert l’entreprise Euro System et renforce sa présence sur de nouveaux marchés

 Grenoble, le 16 décembre 2016 Automatique & Industrie (AI), entreprise experte en solutions automatisées, acquiert l’entreprise Euro System, également spécialisée dans l’intégration de solutions automatisées. Ce rapprochement permet à AI de renforcer sa présence sur de nouveaux marchés comme ceux de l’eau et l’assainissement, ou encore sur des marchés internationaux tels que l’Europe (Italie et Suisse), l’Arabie Saoudite et l’Algérie.

 Créée en 1988 et implantée à Varces au sud de Grenoble, l’entreprise Euro System se positionne sur différents secteurs tels que l’industrie et les infrastructures. Forte d’une activité historique dans la gestion d’énergie automatisée de la marine marchande et militaire, elle dispose également d’une expertise en gestion technique électrique et télégestion. Euro System compte aujourd’hui 20 collaborateurs.

 « Grâce à la mise en commun des expériences, des compétences et des expertises de nos deux entreprises, ce rapprochement va permettre au groupe d’obtenir une place stratégique de leader régional dans le domaine des solutions automatisées ! Il s’agit d’une croissance importante, nous allons compter 100 salariés et 9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour poursuivre sur cette lancée, nous visons dès 2020 les 130 salariés et 12 millions d’euros de chiffre d’affaires », se réjouit Pascal Mioche, Président du nouveau groupe Automatique & Industrie – Euro System.

 « Notre rapprochement avec AI est le fruit d’une logique métier et d’une volonté de renforcer notre expertise sur ces marchés en pleine évolution. C’est également un accélérateur pour notre entreprise qui s’inscrit dans une démarche de long terme avec une culture entrepreneuriale et des valeurs humaines communes », indique Eric Savary Directeur d’Activité d'Euro System.

 Ces deux sociétés à taille humaine ont le même cœur de métier. Cependant elles restent complémentaires dans leurs secteurs d’activités, ce qui ouvrira de nouvelles opportunités et perspectives pour le groupe, avec notamment :

  • Une évolution vers le marché de l’eau et de l’assainissement,
  • Le développement de la CVC (climatisation chauffage ventilation),
  • La croissance sur de nouveaux marchés internationaux tels que l’Europe (Italie et Suisse), l’Arabie Saoudite et l’Algérie.

 Les capitaux restent possédés à 100% par des personnes travaillant au quotidien dans les sociétés.

 

 

07
décembre
2016

Les entreprises les plus performantes de l'Isère

PALMARÈS 2016 RÉALISÉ PAR ALTARÈS POUR LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
 
En 2016, Automatique & Industrie est la 24ème entreprise la plus performante de l'année
en Isère !
Chaque fin d'année Le Dauphiné Libéré dévoile les entreprises les performantes de l'Isère. Ce palmarès classe les entreprises dans 3 catégories d'effectifs.
Dans notre catégorie des plus de 50 salariés, seules les sociétés ayant leur siège social dans ce département, ayant un chiffre d’affaires d’au moins 500 000 euros et ayant déposé leurs comptes au tribunal de commerce avant le 1er novembre 2016 ont été retenues. Elles sont classées selon deux critères financiers : croissance du chiffre d’affaires entre 2014 et 2015 et rentabilité 2015 (résultat d’exploitation sur chiffre d’affaires). Les sociétés sont classées selon la performance combinée de ces deux critères.
 
Le Dauphiné Libéré, le 6 décembre 2016
 

 Source: http://www.ledauphine.com/economie-et-finance/2016/12/07/les-entreprises-les-plus-performantes-de-l-isere 

02
novembre
2016

Les usines sont vulnérables aux cyberattaques

"Yves-Gaël Billet, expert systèmes connectés chez Automatique & Industrie, estime qu’un système industriel est un système d'information qui a la particularité d'engendrer des actions physiques. Vu sous cet angle, cela semble évident qu’un système industriel soit vulnérable aux mêmes attaques et nécessite la même attention en termes de sécurité informatique !
 
Revenons d’abord sur la signification du terme "cybersécurité" dont le sens peut paraître inapproprié dans le cadre d’un système industriel… D’une part, le terme "sécurité" fait référence à une protection contre des risques induits par des actes involontaires, d’autre part, la notion de sureté implique des actes malveillants. Pourtant, appliquer la cybersécurité à un système industriel n'est pas dénué de sens puisqu'il s’agit finalement de traiter le risque de défaillance du processus suite à un incident dont l'origine provient des technologies de l'information.
 
Les systèmes industriels aussi vulnérables que les systèmes d'information
 
L’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Informations (ANSSI) rappelle dans une de ses publications qu’un système industriel est une forme de système d'information avec la particularité de pouvoir engendrer des actions physiques. Les systèmes industriels utilisent les mêmes technologies que les systèmes d'information classiques : services web, systèmes d'exploitation sous Windows... Et ils rencontrent aussi les mêmes besoins : échange d'information avec des systèmes d'information tiers et accès distant au système.
Vu sous cet angle, cela semble finalement évident qu’un système industriel soit vulnérable aux mêmes attaques et nécessite la même attention en termes de sécurité informatique !
 
Tous les opérateurs de systèmes industriels sont-ils concernés ?
 
D'un point de vue réglementaire, cela ne concerne que les opérateurs d'importance vitale1 (OIV). En effet, la loi de programmation militaire du 18 décembre 2013 a introduit des dispositions relatives à la sécurité des systèmes industriels de ces derniers. Ils ont pour obligation de sécuriser leurs systèmes.
 
Cependant, cela ne signifie pas pour autant que les autres opérateurs ne doivent pas se sentir concernés. Même si le niveau de risque et les menaces sont différents, amorcer une démarche de cybersécurité s’avère fondamental dans la nouvelle ère de l'usine connectée, où les voies de communication évoluent au sein des systèmes industriels : solutions sur Ethernet, télémaintenance, Manufacturing Execution Systems (MES).
 
Comment initier la démarche de sécurisation du système industriel ?
 
La première étape pour fiabiliser l’exploitation et la maintenance du système industriel consiste davantage en un "simple entretien" qu'à la cybersécurité en tant que tel. L’objectif est de comprendre le fonctionnement du système industriel aussi bien d’un point de vue de l'infrastructure que de l'organisationnel, à travers la création ou la mise à jour de cartographies et inventaires qui présenteraient le système industriel sous différents points de vue : physique, logique et applicatif.
 
La mise en place de commutateurs administrables sur le réseau Ethernet peut être un excellent point de départ. Ce type d'équipement apporte des outils indispensables pour le diagnostic et le suivi du réseau, ainsi que les fonctions de sécurité.
 
Sensibiliser les automaticiens à l'informatique et à la cybersécurité
 
Pour être optimisée, la démarche de sécurisation du système industriel doit s’accompagner d’une formation en informatique et réseau ainsi qu’une sensibilisation à la cybersécurité, adaptée à l’environnement industriel, afin que les équipes informatique et automatisme parlent le même langage. En effet, les automaticiens ont une culture très éloignée des informaticiens et bien qu’ils partagent certains objectifs communs, leurs contraintes sont très différentes. Par exemple, les priorités du système d'information sont différentes : confidentialité pour les informaticiens et disponibilité pour les automaticiens.
 
Dès lors, une démarche de sécurisation globale peut être envisagée. Une analyse de risque permet de fournir les mesures techniques et organisationnelles à mettre en place et de définir les objectifs, le planning et l'organisation, ainsi que la gestion des intervenants. Tout cela permettra la mise en sécurisation du système. Bref, la cybersécurité des systèmes industriels n’est pas un mythe, mais bien une réalité à prendre en compte à l’heure de l’usine connectée !
 
1 OIV : organisation identifiée par l'État comme ayant des activités indispensables ou dangereuses pour la population"

Tribune L'Usine Nouvelle, le 22 octobre 2016
 

 Source: http://www.usinenouvelle.com/article/tribune-les-usines-sont-vulnerables-aux-cyberattaques.N453387 

20
octobre
2016

AI lauréat national des Trophées RMC PME Bougeons-nous

Le 14 octobre 2016, au musée du Quai Branly à Paris,
 
AI a été récompensée dans la catégorie « entreprise bienveillante » lors de la finale nationale de la 7ème édition des Trophées PME Bougeons-Nous organisés par la radio RMC. Le palmarès national a été dévoilé le mardi 18 octobre lors de la cérémonie de remise des prix à Paris, présentée par Jean-Jacques Bourdin.
 
Chaque année, les Trophées PME Bougeons-Nous mettent en lumière la dynamique entrepreneuriale en récompensant des initiatives audacieuses et couronnées de succès dans sept catégories : entreprise bienveillante, entreprise créative, entreprise environnementale, entreprise jeune pousse, entreprise à l’export, entreprise artisanale et entreprise coup de cœur.
 
L’édition 2016 a sélectionné 7 vainqueurs parmi 888 entreprises françaises candidates (PME et TPE) dans un process de sélection régional puis national.
 
AI a été récompensée par ce trophée, pour la mise en œuvre d’une démarche bienveillante auprès de ses salariés, soucieuse du bien-être de ces derniers, de l’ambiance et la qualité des conditions de travail au sein de ses équipes, mais aussi pour sa bienveillance externe vis-à-vis de ses parties prenantes et pour son engagement local et social auprès d’associations et de jeunes en difficulté.
 
12
octobre
2016

Pascal Mioche rencontre Jean-Jacques Bourdin sur RMC

Le 11 octobre 2016 dans les locaux de la radio RMC à Paris,

Pascal Mioche, président d'Automatique & Industrie (AI) a rencontré Jean-Jacques Bourdin pour une interview dans son émission Bourdin Direct. Cette interview était en lien avec les Trophées PME Bougeons-nous, dont nous sommes lauréats régionaux dans la catégorie entreprise bienveillante.

 

03
octobre
2016

Les logiciels de supervision gagnent en intelligence

Industrie & Technologies_1er octobre 2016

"[...]

Cartographie des points névralgiques du process

"La pratique la plus basique et la plus répandue consiste à tenir un fichier Excel: le technicien relève les compteurs, consigne les données dans le tableur et en tire des indicateurs, constate Matthieu Bourgain, expert en efficacité énergétique chez AI. Un intégrateur de solutions de supervision. Sauf que le fichier Excel pose plusieurs problèmes: il est souvent peu lisible, il faut le remplir à la main, il n'est pas collaboratif...Et si les compteurs se multiplient, les relever devient vite ingérable." Difficile, dans ces conditions, d'en tirer une quelconque leçon. D'où l'intérêt premier des logiciels énergétiques, capables de prétraiter les données pour sortir des indicateurs pertinents, sur une interface lisible, accessible par tous... D'autant qu'ils peuvent s'appuyer sur la maturité industrielle récente des compteurs communicants. De moins en moins chers, fiables et dotés de protocoles radio désormais interopérables, ces compteurs permettent de récupérer et de remonter automatiquement les données."

[...]"

 

 

20
septembre
2016

AI lauréat régional des Trophées RMC PME Bougeons-nous

Le 14 septembre 2016 au Palais de la Bourse à Lyon,

Automatique & Industrie (AI) s'est vue remettre le premier prix du Quart Sud-Est de la France, dans la catégorie entreprise bienveillante, des Trophées RMC PME Bougeons-nous.

C'est donc parmi 888 dossiers de candidatures, qu'AI s'est démarquée du fait de son engagement pour le bien être en entreprise de ses salariés et sa bienveillance vis-à-vis de ses parties prenantes.

Nous sommes heureux et fiers d'avoir gagné! Ces Trophées constituent une reconnaissance et un encouragement à poursuivre en ce sens!

10
août
2016

"Leur créneau c'est la performance énergétique"

Le Dauphiné Libéré_17 Mai 2016

"A l'origine nous sommes des installateurs de solutions existantes dans le domaine de l'efficacité énergétique, mais nous ne trouvions pas sur le marché l'outil qu'il nous fallait, souligne Pascal Mioche, président d'Automatique & Industrie (AI). [...] En répondant à un appel à projet du FUI (Fonds unique interministériel), la PME, qui emploie 76 salariés pour un chiffre d'affaires de 6,1 millions d'euros, a donné naissance au logiciel de gestion de l'énergie CACTUSes. Il est destiné aux industriels et aux bureaux d'études. sa première version, développée il y a plus d'un an, aide les grands comptes dans leurs démarches d'achat d'électricité, dans le cadre de la loi Nome (ouverture du marché de l'électricité). En juin, AI s'apprête à lancer la deuxième version.

Elle s'attaque au nombre de kilowattheures consommés en offrant une palette d'outils, des graphiques, pour visualiser en un clic les courbes de charges, détecter les pics de consommation et le talon, difficile à déterminer: ce que l'on consomme même quand on ne produit pas. Notre solution permet de prévenir les dérives, de tirer des enseignements et d'élaborer des actions, explique Pascal Mioche. Grâce à l'installation de  sous-compteurs sur le site industriel, l'analyse de l'historique des consommations et les algorithmes de notre logiciel, on peut faire de la mesure prédictive pour que les entreprises puissent optimiser leur budget. Exemple: un de  nos clients va pouvoir réaliser 75 000 euros sur trois ans."

[...]

Caroline CHALOIN

 

24
juillet
2016

"Chez Automatique & Industrie le processus de libération n'a rien d'anarchique"

Bref Rhône-Alpes Auvergne_13 juillet 2016

"Pascal Mioche le patron d'Automatique & Industrie, veut pousser toujours plus loin son modèle d'entreprise.

Il a fait plancher un groupe d'étudiants de l'IAE de Grenoble pour formaliser les processus internes dans son système participatif. Après les forums d'innovation, le wiki, le weekly destiné à poser des questions sur tous les sujets, la formation continue pour tous, le recrutement exclusivement en CDI, une charte de l'équilibre des temps de vie ou le principe de la responsabilité individuelle et collective, Pascal Mioche a voulu mettre un peu de clarté dans tout cela. "Le terme entreprise libérée ne signifie pas que chacun fait ce qu'il veut ! Chez nous, ce système se traduit par une responsabilisation des salariés tant au niveau de leur autonomie que de leur prise de décision." "[...]