Vos solutions globales en automatisme et gestion d'énergie

13
février
2021

Et si l'on jardinait entre collègues ?

Le Dauphiné Libéré, 13 février 2021

«Alors que le manque d’interactions au niveau professionnel fait aussi des ravages, les salariés d’Automatique et industries à Saint-Jean-de-Moirans, eux, passent des moments de convivialité les mains dans la terre. Ce jeudi matin, sur la zone de Centr’Alp, ils ont débuté les travaux en vue de la création d’une haie mellifère et comestible, avant de s’attaquer à un potager à quelques mètres de leurs bureaux. Un projet mené avec Virginie Wahl, créatrice de jardins et potagers collaboratifs en entreprise. Elle nous explique les avantages de cette démarche.»

Retrouvez la vidéo en cliquant ici !

Auteure : Marine LANGEVIN

23
janvier
2021

Un dispositif pour maintenir l’emploi

Udimag, janvier 2021

« En aout dernier, notre président a identifié sur LinkedIn l’appel à l’aide d’une entreprise voisine de la nôtre : elle cherchait d’urgence un développeur informatique pour une mission d’une courte durée. C’était en fin d’été, nous enregistrions un léger ralentissement de notre activité. En alternative à l’activité partielle, nous avons proposé à l’un de nos développeurs de rejoindre cette entreprise pour une période de deux mois, à rémunération équivalente. Dans un esprit de bienveillance collective, il a tout naturellement accepté, avec la perspective de s’enrichir d’une nouvelle expérience. Nous avons sollicité l’Udimec pour le montage en urgence de ce dispositif auquel nous avions recours pour la première fois. Le service emploi et conseil RH nous a aussitôt fourni un modèle de convention de mise à disposition du personnel et un modèle d’avenant au contrat de travail. »

23
décembre
2020

Chez AI, des petites choses pour faire bouger les lignes

Le Dauphiné Libéré, le 23 décembre 2020

[…] AI fourmille de petits projets qui permettent à l’échelle de l’entreprise d’agir. Des démarches écoresponsables qui sont portées par les salariés eux-mêmes […]. Alors qu’un projet de jardin potager est en train de murir, les questions liées aux transports, avec la volonté d’augmenter les parts de mobilités douces dans les trajets des salariés sont déjà étudiées depuis plusieurs années. […] Il a ainsi été décidé que l’entreprise rembourserait à 70% les frais de transports en commun des employés. […] Dans la même thématique, il a été décidé de rembourser les indemnités kilométriques à hauteur de 200 euros par an pour les utilisateurs du vélo pour venir travailler […].

Auteure : Marine LANGEVIN

17
novembre
2020

AI innove avec GE Renewable Energy

AI a été récompensée par GE Renewable Energy lors de l’Open Innovation Challenge pour notre solution utilisant l'IA dans le but de détecter et reconstruire automatiquement les données manquantes ou erronées.  Depuis ce prix, nous accompagnons GE Renewable Energy sur des problématiques de traitement de leurs données.


Le Dauphiné Libéré, novembre 2020

« En interne, dans le cadre de notre R&D et avec le soutien de l’ADEME, nous avons développé une solution logicielle utilisant l’intelligence artificielle pour détecter et reconstruire les données manquantes ou erronées […] » Et GE Renewable Energy l’a récompensée lors de son premier Open innovation challenge. Depuis ce prix, la PME iséroise de 100 personnes accompagne GE Renewable Energy, qui compte 40 000 salariés dans le monde. « Ça se passe très bien. On a travaillé ensemble pour reconstruire, grâce à notre solution, certaines de leurs données manquantes. On a même déjà été un peu plus loin en les aidant à développer des outils de conception de nouvelles turbines en fonction des besoins et des contraintes géographiques. »[…]

Auteur : Matthieu ESTRANGIN

30
septembre
2020

AI teste le prêt de main d'œuvre

Depuis début septembre et pour deux mois, AI s'est lancée dans l'expérimentation d'une convention de mise à disposition de personnel à titre gracieux avec une société partenaire, Kheoos. AI était en attente de réponse sur le financement d'une activité, Kheoos était en manque de personnel pour faire aboutir un projet, nos deux besoins se sont rencontrés et nous nous sommes complétés.

Comment ça fonctionne ?

◦ Le salarié donne son accord et signe un avenant à son contrat de travail
◦ Les 2 sociétés signent un contrat de prêt de main d’œuvre à « but non lucratif »
◦ La société prêteuse facture la société bénéficiaire à hauteur du coût chargé du salarié

Notre collaborateur a beaucoup appris, la société bénéficiaire est ravie et "AI est plus riche d'expériences", comme l'indique notre président Pascal Mioche :

"Nous avions une longue expérience de mécénat de compétences en affectant gratuitement des collaborateurs volontaires à la Banque Alimentaire ou aux Jardins de la Solidarité. Personne n'y gagne d'argent pourtant nous sommes tous tellement plus riches à la sortie. Riches de partage, riches d'expériences partagées, riches de compétences, plus riches pour affronter demain."
31
juillet
2020

AI fait un geste pour ses salariés et un clin d'oeil aux restaurateurs

Le Dauphiné Libéré, 5 juin 2020

"Ils devaient partir le week-end prochain à Berlin pour leur convention annuelle. Un bon moment en perspective, attendu par les salariés d'Automatique & Industrie, situé dans la zone de Centr'Alp dans le Pays Voironnais. Mais voilà, au vu de la situation, le voyage est annulé. "On ne peut pas se revoir tous ensemble  d'ici au moins juillet, indique Pascal Mioche, le président. Alors on s'est dit, on va faire un geste." Un geste dans le but aussi de "fêter le déconfinement" et en guise de "clin d'oeil aux restaurateurs" qui rouvrent leurs protes, ce mardi. Les 101 salariés de l'entreprise pourront ainsi aller au restaurant, avec une personne de leur choix, au frais de la société. Seules contraintes, le repas devra être pris un soir ou un week-end et un plafond a été choisi. "50 euros pour tout le monde, 80 euros pour ceux qui ont été au chômage partiel", précise le responsable. L'objectif est simple "que chacun se fasse plaisir"."

En définitive, l'addition a été de 3 787€ pour AI !

Auteure : Marine LANGEVIN

04
mars
2020

AI accueille une exposition dans ses locaux

AI a le plaisir d'accueillir en son siège une vingtaine d'oeuvres (sculpture, peintures, photographie) d'un artiste local Joël NEGRI.

AI a souhaité surprendre ses salariés en amenant un peu d'art au sein de leur lieu de travail habituel. Joël NEGRI explore les formes et les techniques pour la réalisation de ses oeuvres, et AI souhaite amener à ses salariés de la discussion et du débat autour du travail de l'artiste.

Pour ses réalisations, il utilise des techniques et des matériaux diversifiés et inattendus qu’il recycle en assemblages insolites : PVC, porcelaine, collages de papiers divers, pierres, résine…

L’art de Joël Negri est riche et permet donc d’offrir un moment de découverte et de contemplation intéressant.

Cette exposition se tiendra du mercredi 11 mars jusqu'au vendredi 17 avril 2020.

Un petit quizz en rapport aux oeuvres de Joël Negri sera proposé aux AItiens pour s'approprier cette exposition.

23
décembre
2019

Automatique et Industrie truste les podiums

BREF ECO AUVERGNE RHÔNE-ALPES, 18 décembre 2019

"La société Automatique & Industrie [...] termine l'année 2019 en beauté. Ce spécialiste de l'ingénierie industrielle et du logiciel en automatisation a été primé lors de plusieurs événements récompensant les acteurs innovants de la région, après le prix Open innovation de GE Renewable Energy reçu le 5 décembre  dernier. Lauréate des dernières Victoires du Capital Humain à Lyon, AI a été primée pour son développement qui s'appuie sur l'originalité de son mode managérial, sa gestion des RH, ainsi qu'une politique RSE engagée au service d'une croissance maîtrisée. "Chaque année, nous souhaitons aller plus loin dans notre démarche RSE, explique Eva Peraldo, directrice du développement humain. Partant du principe que la santé de nos employés est déterminante pour la bonne santé de notre entreprise, nous avons lancé en cette année une grande étude interne avec le cabinet Nacéol." [...]

 

10
décembre
2019

Automatique et Industrie remporte un prix

Les Affiches de Grenoble et du Dauphiné, le 20 décembre 2019

"Automatique & Industrie [...] a été récompensée à l'occasion du premier Open Innovation Challenge organisé par GE Renewable Energy. Le trophée a été remis par Pascal Radue, président et CEO, hydro solutions at GE Renewable Energy, le 5 décembre, au Totem de la French Tech in the Alps de Grenoble. Automatique & Industrie a été primée dans la catégorie "Machine learning et algoritmes", pour sa technologie brevetée Tideme (traitement intelligent des données énergétiques manquantes ou erronées, une solution logicielle utilisant l'intelligence artificielle pour détecter et reconstruire automatiquement et sans paramétrage, les données manquantes ou erronées, notamment dans le domaine énergétique. Le projet Tideme, qui a démarré en 2016, est soutenu par l'Ademe."

10
novembre
2019

Chez Automatique et Industrie aller encore plus loin

Le Dauphiné Libéré, le 29 octobre 2019

"En août 2014 était promulguée la loi sur l'égalité réelle entre femmes et hommes. En 2015, Automatique et Industrie, basée à Saint-Jean-de-Moirans, signait un accord d'entreprise sur l'égalité. Un sujet qui a suscité débats et interrogations entre Pascal Mioche, président et Eva Peraldo, directrice du développement humain et initiatrice de la démarche. [...]

Egalité mais aussi équilibre

Si l'égalité semble ici être une évidence, un autre point est au coeur des préoccupations de l'entreprise : l'équilibre. [..] "Notre entreprise s'adapte afin que les sphères professionnelles et personnelles soient compatibles, et ce qu'il s'agisse des femmes, ou des hommes" poursuit Eva peraldo. "Créer du bien être se répercute directement sur l'entreprise. La relation de confiance et l'échange s'établissent, la seule condition est qu'il y ait une vraie responsabilité des deux côtés. "

Un positionnement dont ont pu bénéficier de nombreux salariés. "Des circonstances familiales, mais aussi l'arrivée de ma petite fille m'ont poussée à aller vers le télétravail, explique Marion poix, leader technique, intégrée à l'entreprise depuis 2013. "Nous avons beaucoup échangé, et les choses ont été actées dès mon congé parental. J'ai pensé à quitter l'entreprise pour me rapprocher de mon domicile...J'ai même été démarchée par une autre entreprise, qui s'est révélée très peu ouverte à des aménagements liés à la vie familiale ! J'ai, bien sûr, décliné l'offre ! ici, j'ai été écoutée et entendue, une grande confiance mutuelle s'est établie et les choses se sont organisées de façon assez évidente grâce au dialogue et à l'anticipation... Alors, on est forcément plus motivé! J'ai remarqué que dans d'autres entreprises ces questions posent problème. le congé parental, notamment pour les hommes est loin d'être naturel pour certains employeurs. Dans l'entreprise, des pères en bénéficient sans rencontrer d'obstacles, je trouve que cela démontre bien la philosophie d'Automatique et Industrie."

 "Et l'un de ces pères, c'est Emmanuel Perrin, lui aussi leader technique, présent dans l'entreprise depuis 10 ans. "Lorsque je suis arrivé, je n'avais qu'un enfant, j'en ai aujourd'hui quatre. L'évolution du congé parental m'a permis de prendre la place de mon épouse auprès des enfants, ce dont j'avais très envie. Je suis heureux d'avoir cette chance, de voir ma famille évoluer. J'avais déjà échangé avec mon employeur sur ce sujet. Ma demande a été immédiatement acceptée, et tout a été fait pour que les choses se passent au mieux. Côté professionnel, je suis en pleine évolution, j'aborde les métiers de la recherche et du développement, ce qui était mon souhait."

Auteure : Emilie Brochier