Your turnkey solutions in automation and energy management 

16
July
2014

Energy management tools: how to choose a solution

Energy management, or more precisely "energy asset" management, has become a true concern in the industrial area. A company that manages its energy better can be more competitive and meet financial and regulatory requirements as well as environmental constraints.

This requires companies to acquire new skills and use new tools, including an Energy Management Information System (EMIS). This is a system that goes from the sensor to the energy management software, to provide relevant information in order to control the use of energy as precisely as possible.

Read the article (in French):

http://www.actu-environnement.com/ae/news/matthieu-bourgain-solution-gestion-energie-industrie-22711.php4

Etablir un plan de mesurage

En effet, la mesure est un élément indispensable pour piloter efficacement son énergie. Il est inenvisageable de demander à un conducteur automobile de maintenir son véhicule à une vitesse constante sans compteur de vitesse, il en est de même pour la conduite énergétique d’une usine. De plus, la mise en place d’un plan de mesurage est une obligation dans le cadre d’une démarche ISO 50001 (Systèmes de Management de l’énergie – Exigences et recommandations de mise en œuvre).

La première étape consiste à définir un plan de mesurage qui réponde aux objectifs et aux cibles fixés par l'entreprise. C’est à dire l’instrumentation nécessaire pour obtenir les informations énergétiques que l’on souhaite comprendre et maîtriser. La mise en œuvre du plan de mesurage peut se faire de façon progressive afin de lisser l’investissement et s’approprier au fur et à mesure les informations et ainsi ne pas être noyé au début par une trop grande quantité de données.

Rapidement, face au nombre grandissant de capteurs et le besoin d’avoir des relevés à une fréquence élevée, il devient indispensable de collecter automatiquement les mesures et de les concentrer dans des bases de données à l’aide d’un outil logiciel.

Choisir les outils logiciels

Les solutions logicielles dans le domaine sont nombreuses, on entend parler de la Gestion Technique du Bâtiment (GTB), la Gestion Technique Centralisée (GTC), logiciel de gestion de l’énergie, outil de management, de reporting, d’analyse…. Il existe une grande diversité de ces logiciels, plus ou moins aboutis, de gestion de l’énergie avec un nombre grandissant de start-up qui se lancent sur le marché. Chaque solution présente ses avantages et ses inconvénients : facilité d’utilisation, fiabilité, sécurité, détection des dérives, capacité d’analyse, reporting, facturation, prévisions de consommations, planification, pertinence en milieu industriel, coût… Les GTC/GTB et logiciels de gestion de l'énergie s’adressent à différents types utilisateurs répondant à différents enjeux.

La GTC ou GTB sont des outils de contrôle commande pour la collecte de données et le pilotage d’un ensemble d’équipements techniques en temps réel. Ces systèmes existent depuis de nombreuses années et ont fait leurs preuves dans la régulation d’équipements déterminés (chaudière, compresseur, éclairage…) même si depuis peu les GTC/GTB proposent des modules complémentaires dédiés à l’analyse énergétique dans une certaine limite.

Le logiciel de gestion de l’énergie représente un outil d’aide à la décision, via l’analyse des consommations dans le temps. Si les capacités d’analyses sont plus importantes : régression, indicateurs de performances, monotone, Pareto, 3D, multi variables, les fonctionnalités ne s’arrêtent pas aux kWh. En effet, certains logiciels de gestion de l’énergie permettent de travailler sur des données financières ou d’émissions de gaz à effet de serre.

Définir le besoin

La question que doit se poser tout industriel avant de mettre en œuvre un SIGE est : « Quel sont mes besoins à court et à long terme ? ». Et c’est bien là tout le problème ! Les entreprises sont souvent perdues face à la diversité des offres, toutes aussi prometteuses les unes que les autres écartant ainsi les industriels de leurs réelles problématiques.

C’est là qu’interviennent les intégrateurs pour accompagner les industriels et revenir aux fondamentaux pour déterminer le SIGE qui leur convient le mieux. Selon la taille et la complexité de la structure, le SIGE peut contenir plusieurs outils  : une GTC/GTB et un logiciel de gestion. L’objectif n’est pas de mettre en place des fonctionnalités redondantes mais d’avoir des outils correctement interfacés et complémentaires pour une gestion qui soit optimale sur une plate-forme homogène.

L’amélioration continue

Le SIGE le plus primaire qui existe, et aussi le plus répandu, est le tableur Excel. Cette solution présente l’avantage d’être relativement simple et flexible pour l’organisme. Même si c’est un point de départ intéressant à la réflexion et l’exploration des problématiques énergétiques, la solution présente rapidement ses limites. Collecter les données est extrêmement chronophage, le système peut facilement contenir des erreurs. En outre, sa pérennité est relativement faible et l’outil n’est pas suffisamment collaboratif pour s’incorporer à une démarche de management de l’énergie.

Le tableur Excel est donc le point de départ qu’il faut ensuite faire évoluer en SIGE en intégrant le nombre de points de mesure et un système d’acquisition des données.

L’avenir des modules intelligents

L’innovation est de plus en plus présente dans les outils logiciels. De nouvelles fonctionnalités avec des algorithmes intelligents font leurs apparitions. Ces nouveaux modules permettent des nouvelles analyses nécessitant peu d’expertise côté utilisateur final : prévisions de consommations, réduction du nombre de capteurs, calcul du gain d’une action d’économies d’énergie….

En conclusion, la question des SIGE est vaste. Il n’existe pas une recette générique adaptée à toutes les situations, les offres sont nombreuses et souvent non comparables. Avant d’entrer dans une phase de réalisation il faut prendre le temps de la réflexion et se poser les bonnes questions afin d’investir intelligemment dans une solution viable et efficace.

Matthieu Bourgain, ingénieur en efficacité énergétique chez AI.

Journal le blog des expert :

http://www.actu-environnement.com